Uncategorized

Application rootkit

Un rootkit doit pouvoir être manipulé à distance par un attaquant. Généralement, l'attaquant installe plusieurs de ces portes dérobées au cas où l'une viendrait à être découverte et supprimée [ C 7 ]. L'accès distant au kit peut se faire par l'intermédiaire d'une connexion TCP , comme telnet ou ssh qui peut être renversée, c'est-à-dire que c'est la machine infectée qui va chercher à rentrer en contact avec l'attaquant , UDP ou ICMP.

Au besoin, les scripts de démarrage seront modifiés pour que les services nécessaires au rootkit soient disponibles après chaque redémarrage de la machine [ C 2 ]. La charge utile est la partie active du rootkit et de tout programme malveillant en général , dont le rôle est d'accomplir la ou les tâche s assignée s.

Quelles sont les caractéristiques distinctives d'un rootkit

Les ressources réseaux intéressent également les attaquants, la machine pouvant alors servir de base pour d'autres attaques DDoS [ 14 ] , exploits ou pour inspecter, sniffer l'activité réseau. La compromission de pilotes de périphériques permet également d'installer des enregistreurs de frappe ou keyloggers entre autres , afin de récupérer, en complément de l'activité réseau, des traces et des informations personnelles ou confidentielles, comme le seraient des données bancaires ou de connexion. La machine infectée peut aussi devenir le point de départ pour d'autres attaques, sur internet, ou sur l' intranet , comme un déni de service [ C 6 ].

La prise de contrôle de la machine offre la possibilité de constituer un réseau de type botnet la machine infectée devenant alors une machine zombie , comme dans le cas du botnet Srizbi [ 15 ] , ou d'accéder à d'autres machines, par rebond. Bien que le terme ait souvent désigné des outils ayant la faculté d'obtenir un niveau de privilège de type administrateur utilisateur root sur les systèmes Unix , un rootkit ne cherche pas obligatoirement à obtenir un tel accès sur une machine et ne nécessite pas non plus d'accès administrateur pour s'installer, fonctionner et se dissimuler [ 16 ].

Il est possible d'installer des rootkits directement au niveau du micrologiciel ou firmware. De nombreux produits proposent désormais des mémoires flash qui peuvent être utilisées pour injecter durablement du code [ 20 ] en détournant par exemple l'usage d'un module de persistance souvent implanté dans le BIOS de certains systèmes. Ce code reste en place après un formatage du disque dur, voire après un flashage du BIOS [ 21 ] si le module de persistance est présent et actif.

Tout périphérique disposant d'un tel type de mémoire est donc potentiellement vulnérable. Une piste évoquée pour contrer ce genre de rootkit serait d'interdire l'écriture du BIOS, grâce à un cavalier sur la carte mère ou par l'emploi d'un mot de passe, ou d'utiliser des EFI à la place du BIOS [ 22 ] , mais cette méthode reste à tester et à confirmer [ 23 ]. En novembre , un chercheur français, Guillaume Delugré, publie une méthode pour remplacer le firmware d'une carte réseau très répandue sur le marché [ 24 ].

Le rootkit s'exécute ainsi directement sur la carte, et donc sans modifier l'OS. Ce type de rootkit se comporte comme un hyperviseur natif, après s'être installé et avoir modifié la séquence de démarrage , pour être lancé en tant qu'hyperviseur à l'initialisation de la machine infectée. Le système d'exploitation original devient alors un hôte invité du rootkit, lequel peut intercepter tout appel au matériel. Il devient quasiment impossible à détecter depuis le système original. Ils ont pu l'installer sur un système Windows XP et sur un système Linux.

Blue Pill est un autre exemple de rootkit utilisant cette technique.

News suivante

Avec un tel niveau de privilèges, la détection et l'éradication du rootkit n'est souvent possible que de manière externe au système en redémarrant depuis un système sain, installé sur CD, sur une clé USB ou par réseau. Le type le plus courant, depuis , de rootkit noyau s'attaque au LKM des noyaux Unix. Les rootkits noyau sont dangereux à la fois parce qu'ils ont acquis des privilèges élevés il est alors plus facile de leurrer tout logiciel de protection , mais aussi par les instabilités qu'ils peuvent causer sur le système infecté comme cela a été le cas lors de la correction de la vulnérabilité MS [ 31 ] , où des écrans bleus sont apparus en raison d'un conflit entre le fonctionnement du rootkit Alureon et la correction de cette vulnérabilité [ 32 ].

À ce niveau, le rootkit détourne l'utilisation de bibliothèques légitimes du système d'exploitation.

SOUTIENS NICOLAS

Plusieurs techniques peuvent être utilisées. On peut patcher une bibliothèque, c'est-à-dire lui ajouter du code.

Enfin, on peut remplacer des appels système par du code malveillant. Ainsi, le kit peut filtrer les informations qui transitent et retirer tout ce qui pourrait révéler la présence du kit, sans toucher aux exécutables systèmes ps, ls, etc. Un rootkit applicatif implante des programmes malveillants de type cheval de Troie , au niveau utilisateur. Ces programmes prennent la place de programmes légitimes — usurpation d'identité — ou en modifient le comportement, afin de prendre le contrôle des ressources accessibles par ces programmes.

Par exemple, une application de traitement de texte peut être remplacée par une version malicieuse et donner accès aux fonctions permettant de lire et d'écrire un fichier dans une partie de l'arborescence. Plus grave, des applications comme ls , ps , grep peuvent être remplacées [ C 5 ]. Cette méthode n'est pas efficace si ces programmes sont régulièrement recompilés à partir des sources [ L 6 ].

L'entreprise cherchait à réduire le nombre de copies illégales de ses disques en limitant le droit de copie et en traçant la circulation des CD par internet. Le kit XCP, présent sur 4 millions de CD produits en [ 36 ] , est parfois instable et possède lui-même des failles qui peuvent être exploitées, permettant notamment de tricher sous World of Warcraft ou de créer un virus l'utilisant [ 37 ].

kamishiro-hajime.info/voice/comment-localiser/micro-espion-dans-telephone-portable.php

Qu'est-ce qu'un rootkit ?

De plus, il ne fonctionne que sur les systèmes d'exploitation de type Windows [ 39 ]. XCP se connecte régulièrement aux serveurs de Sony pour envoyer l'identifiant du disque audio que l'utilisateur écoute. Il empêche la lecture du CD par un autre logiciel que celui fourni par Sony, et limite le nombre de copies gravure et rip du disque [ 40 ].

Gartner met en avant le cas XCP pour montrer que ce type de DRM n'est pas à envisager par une entreprise car il est inefficace, illégal sous certains aspects et dommageable pour le client [ 38 ]. Finalement, XCP était présent sur un nombre limité de CD et son impact sur la contrefaçon n'a pas été évalué. Ces affaires ont fait un tort important à Sony, qui a fini par abandonner ces logiciels, aussi bien pour sa respectabilité que financièrement.


  • Télécharger Sophos Anti-Rootkit (gratuit)?
  • Qu'est-ce qu'un rootkit ?.
  • localiser un téléphone portable avec son numéro gratuitement;

En User mode on ne développe pas en java ou en. Le DDK doit être téléchargé séparément. Avec une différence fondamentale dans leur fonctionnement. Chaque évènement matériel est associé à une interruption. Quand le traitement de celle-ci est terminé, le système redonne la main au thread. Les interruptions ne sont pas forcément déclenchées directement par des évènements matériels. Windows ordonnance une DPC en délivrant une interruption au processeur approprié. Chaque interruption est associée à un niveau appelé niveau IRQL qui gouverne le mode de programmation Kernel. Cette liste décrit comment les routines des drivers avec des IRQL différentes tournent sur un processeur particulier.

Cependant, les systèmes modernes ont 2 ou plusieurs processeurs. Cette situation peut amener un deadlock si les routines ne sont pas bien synchronisées. Les IRQLs sont complètement différents des priorités des threads. Le système utilise les priorités de threads pour gérer le dispatching des threads durant un traitement normal. Un processeur ne résume le traitement normal de gestion des threads seulement après que les interruptions soient gérées.

Sans compter que personne ne sait exactement ce que fait cette protection. Enfin, sachez que ce rootkit se lance même en mode sans échec, ce qui signifie que si jamais un jour il se met à bugger sérieusement votre système sera irrémédiablement perdu une réinstallation complète sera nécessaire.

Rootkit — Wikipédia

De son côté, Microsoft a prévenu que toute tentative de patcher le kernel dans Windows Vista — la prochaine version de Windows — se solderait par un plantage immédiat du système. Mais peut-on faire confiance à Microsoft, quand on sait que des multinationales majors de la musique et du cinéma font pression sur eux pour prendre le contrôle de nos PC?

Et les agences gouvernementales américaines qui traquent les terroristes, ne font-elles aucune pression non plus?


  1. How to Use Stinger | McAfee Free Tools.
  2. espionner iphone 5 sans jailbreak;
  3. Supprimer les rootkits!
  4. application android pour orange.
  5. Avis sur Malwarebytes Anti-Rootkit.